RSS
RSS



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-46%
Le deal à ne pas rater :
-46% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
23.18 € 42.99 €
Voir le deal

Partagez|

Les Pensées et Quete du Raikage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Je m'appelle Raiji Denjiha et je suis un ninja!.

Raiji Denjiha
╝ Raïkage


Messages : 22
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 25

Parchemin Ninja


Parchemin Ninja
• Barre d'XP:
Les Pensées et Quete du Raikage. Left_bar_bleue0/100Les Pensées et Quete du Raikage. Empty_bar_bleue  (0/100)
• Ryôs:
• Techniques:


Les Pensées et Quete du Raikage. Empty
MessageSujet: Les Pensées et Quete du Raikage. Les Pensées et Quete du Raikage. EmptySam 3 Sep - 18:49

La Naissance d'un Kage
( en cours )


Une matinée en étant en haut d'un grand roc que ma famille et celle d'une amie chère venions d'escalader, nous aperçûmes le village des nuages... Notre voyage était terminé, il avait duré un an et demi...presque deux ans où mon grand-père m'enseigna les valeurs du ninja dont l'honneur, la bravoure, la loyauté et la persévérance mais aussi l'apprentissage du Denjiton. Mon autre sensei n'était nul autre que mon père, connaissant mes capacités il adapta ses cours à moi et j’apprenais à une vitesse folle, je développai aussi une certaine affinité avec les sabres. J'avais rattrapé tous mon retard par rapport aux autres ninjas de mon age. Ma nouvelle vie était donc a Kumo, avec les personnes présentent dans mon cœur, c'était comme un nouveau départ, une seconde chance.

J'étais rentré à l'académie ninjas de Kumo, et à vrai dire c'était très bizarre, puisque j'étais le plus âgé. Jusqu'ici pas de problème mais, c'est lorsqu'on est en classe avec des enfants de neufs ans alors que l'on en a seize que cela devient réellement étrange. Je fit ainsi parler de moi dans tout le village et très rapidement beaucoup de monde venaient me rendre visite pour faire plus ample connaissance. Les gens de Kumo étaient vraiment agréable à vivre, et je me fis ainsi des amis à ma grande surprise. Finalement grâce aux compétences particulières que j'avais acquises pendant mon voyage, j'appris avec facilité les techniques de base de l'académie et suite à mes démonstrations de tout mon savoir-faire, le Raikage me mit directement dans une équipe de Chounin. Par la suite je devins rapidement Jounin expert à l'age de dix-sept ans.

J'était passé de Genin à Jounin Expert d'un niveau d'ANBU en à peine deux ans. Deux années de renouveau, j'avais une nouvelle vie depuis que j'étais arrivé à Kumo. Une vie de bonheur, ou je me sentais bien, j'étais plus ouvert aux autres, je ressentais à nouveau des sentiments qui était endormit depuis longtemps. Kumo et ses habitants me rendait heureux. J'avais effectivement gravit rapidement les échelons grâce mon père, qui fessait anciennement partit du village en tant que force spéciale et était apprécié du Raikage. Mais ce n'était pas l'unique raison. Je le savais puisque un soir au Mont Nuageux, un endroit ou j'aime me retrouver avec moi-même, le chef du village m'avait rejoint et dit ceci :

" - Je connais très bien ta famille. Et par conséquent je connais aussi très bien ton passé...Je trouve admirable que tu ailles sur la voie du shinobi malgré toutes les épreuves qui tu ais subit. Et je peux très bien les comprendre puisque moi aussi j'ai presque autant souffert que toi, étant plus jeune. Saches que ici nous apportons une importance à ce que chaque personnes trouve sa place parmi les autres. Le respect à aussi une place très importante, ainsi que l'amitié. Il faut aussi que je te dise, que je vois en toi, mon successeur. Je sais que tu pourras sauvegarder ces valeurs à Kumo, tes propres valeurs te le permettront. Le village caché de la Foudre a besoin d'un Raikage puissant, tu n'est pas encore aussi fort que moi, mais avec le temps, cela viendra. De plus tes capacité sont tout simplement extraordinaire et hors-du-communs, je suis sur que tu me surpasseras. J'annoncerais ceci à Kumo lorsque le moment sera venus car, ma conscience réclame réparation d'une erreur que j'ai commise dans le passé. "

Il acheva cette phrase avec un sourire, qui me fait rire à mon tour.

Quelques mois plus tard, Le Raikage annonça à la populace qu'il partait du village pour une mission. Il n'avait pas parler qu'il ne reviendrait sans doute pas de celle-ci sauf a ses conseillers, il avait aussi précisé que son successeur ne serait nul autre que moi. Bien entendus je ne fut pas mit au courant, mais je vais vous raconter comment cela s'est passé.
Le village commençait à souffrir de l'absence des quelques semaines du Raikage. Le conseil du chef du village prit alors la décision de me déclaré que j'étais le nouveaux Raikage. Il m’informèrent que la dernière mission du regretté Raikage était en lien avec ce qu'on appelait " La Haine "... Ce n'était pas encore connus, mais sa renommé grandissait uniquement pour d'obscur raison dont la peur, et sa perversité.

Cette chose était sûrement très forte pour venir à bout du Raikage a lui tout seul. Non seulement il avait tué l'ancien Raikage, mais aussi avec qui il était accompagné, un Jounin pourtant très expérimenté. Je fus évidemment très surpris lorsque j'appris ceci ! A présent je comprenait un peu plus le discours que le Raikage m'avait tenus, « tes valeurs » , « notre histoire en communs » , « son erreur » , « son successeur ». Un sens caché prit forme dans ses paroles. Il m'avait chargé du village mais aussi de l'élimination de la « Haine » . Elle n'était que source de souffrance, c'était mon but final ! En neutralisant ceci, la souffrance n'éxisterait presque plus dans ce monde, qui deviendrait alors paisible... Je sortis alors de mes pensées tout en sortant sur le balcon de la Tour des Kage du village cachée des nuages. Je demandai alors au conseil de réunir tout les habitants dans le centre du village. Lorsque tout le monde fut rassemblé, je prit la lourde tache de dévoilé ce qui était arrivé :

" - Habitants et ninjas de Kumo. J'ai une bien triste nouvelle à vous annoncer. Le Raikage est mort mais, pour une cause existentielle. Il a été plus précisément tuer par une chose jusqu'ici inconnus, " La Haine ". Je jure en tant que son successeur de poursuivre son but et de protéger le village aussi bien qu'il le fessait ! "

Je venais de dire ce qui était advenu du Raikage au publique et qu'il m'avais choisit pour être le nouveau Kage et j'avais également dévoilé l’existence de " La Haine " a Kumo. Je sentais de la tristesse, de l'étonnement et de l'admiration dans le publique qui m'avait apparemment accepté.

Raikage-sama, pourquoi m'avait-il choisit moi ? Il fallait que je réponde à ma propre question, et pour ce, je me dirigeais vers l'endroit ou je me sentais le mieux au monde, " Mon pic " au sommet du Mont Nuageux. Je montais alors le versant de la grande montagne, je passais dans un passage qui n'était connus de seulement quelques personne. Soudain je pris un tunnel montant directement au sommet. Une fois arrivé, je m'assis comme a mon habitude, les pieds dans le vide face au soleil couchant. A chaque fois que j'étais ici, dans cette position, je plongeais dans mes pensées... Et celle-ci était des souvenirs du passé. Oui j'avais seulement pensé une fraction de seconde qu'il avait souffert presque autant que moi, que cela avait remonter des souvenirs... Des forts et douloureux.

C'était le jour ou des bandit avait attaqué mon village natale avant de l'avoir incendié. Le feu avait consumée des maisons entières. Finalement il fut éteint le soir même grâce aux soutiens des villageois. La principale préoccupation des habitants étaient de savoir si leurs maisons étaient ravagées ou non. Heureusement pour qui c'était le cas, l'hospitalité était présente aux seins du village.

Je me rappelais soudainement d'une discutions entre mon père et moi :

Kenbuki s'était approché de moi, s'accroupissait à ma hauteur et me regardait droit dans les yeux, il me fixait avec attention. Ses yeux dans les miens puis soudain il sourit, comme s'il venait de comprendre quelque chose. Puis il me dit :
" - Qu'as-tu sur le cœur ? »
J'hésitais un instant puis lui répondit finalement :
" - Avant que tu n'interviennes... ça m'a rappelé la journée ou maman est morte. Et j'ai réalisé que si tu n'aurais pas été la, j'aurais peut-être perdu Madoka. »
" - Allez viens. Allons voir si notre maison a quelque chose. »
Quand on fut devant, je me rendis compte a quel point le feu était destructeur, il ne restait plus rien de la maison. Mon père lança tranquillement :
" - Un jour je ne serais plus à tes cotés, c'est la force de la vie... Cependant, dans ce monde il existe une manière de vivre longtemps et heureux avec ceux que l'on aime. L'as-tu trouvé fiston ? »
" - Oui, je le crois. »
" - Veux-tu qu'on le commence ? »
" - Oui. Il le faut. Si je veux être capable un jour de protéger mes proches, il faut que je devienne fort. "
" - Très bien, nous partons demain a l’aurore pour Kumo, pendant la route je t’initierais aux armes et aux sabre et ton grand-père au Denjiton dont tu as si peur. Car ton pouvoir est finalement dangereux parce que tu ne le maîtrise pas. Tu es allergique au ninjutsu car tu penses toujours que celui-ci peut blesser un de tes proches. Nous dormirons cette nuit chez les Aragarou, profites-en pour leurs faire tes adieux. "


Ma décision de commencer l'entrainement avait été prise à ce moment précis. Etant donné des conditions, mon père avait préféré rentrer a Kumo, et ce fut le début d'un long voyage et la cause de mon arrivé. C'était aussi lorsque j'avais juré de devenir plus fort pour protégé ceux qui le méritait et que j'aimais... Ce souvenir la me rappelai le jour de la mort de ma mère. De ma mère et mon meilleur amis tué par des créatures aussi mystérieuse qu'étrange d'ou la provenance n'a jamais été trouver, des monstres de chakra. Oui ces deux attaques m'avait ouvert les yeux, la souffrance rendait malheureux, et ceux qui provoque la souffrance sont des êtres immoraux tel que des déserteurs, des bandits et des démons. Je devais les éliminer pour rendre ce monde meilleur.
Tout était clair maintenant, Le Raikage savait que j'irais dans son sens. Il savait que je viendrais à la conclusion que, c'est " La Haine " cause de toutes souffrance sur notre monde... J'étais l'héritier de son idéal : neutraliser " La Haine " . Il savait également que je protégerais le village au prix de ma vie pour les gens y habitant car, il m'avaient redonner quelques chose de primordial, le bonheur. Il croyait en moi... Je m'étais maintenant persuadé moi-même. Je suis Raiji, descendant du clan Denjiha, héritier de l'idéal de mon successeur, j'étais... Le Raikage !






Dernière édition par Raiji Denjiha le Lun 19 Sep - 15:45, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je m'appelle Raiji Denjiha et je suis un ninja!.

Raiji Denjiha
╝ Raïkage


Messages : 22
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 25

Parchemin Ninja


Parchemin Ninja
• Barre d'XP:
Les Pensées et Quete du Raikage. Left_bar_bleue0/100Les Pensées et Quete du Raikage. Empty_bar_bleue  (0/100)
• Ryôs:
• Techniques:


Les Pensées et Quete du Raikage. Empty
MessageSujet: Re: Les Pensées et Quete du Raikage. Les Pensées et Quete du Raikage. EmptySam 17 Sep - 8:57

L'Affaire de "L’Ermite Exilé"


Je commençais cette seconde journée de kage en planchant sur le trie des parchemins de mission qui avait prit un retard fou. C'est vrai que l'absence des quelques semaines de mon prédécesseur avant sa mort y était pour quelque chose. J'avais donc passé toute la nuit et je n'avais pas encore remarqué la lumière matinal qui commençait à pénétrer ma chambre. Oui je préférais ma chambre de ma tour au lieu de mon bureau ou l'on pouvait me déranger à tout moment. J'avais ordonner à mon unité de renseignement de retrouver tout les dossiers qui concernait le défunt Raikage la vieille, lors de ma nomination au poste de Kage.

Je leurs avaient également dit de me rejoindre à 7h30 au Mont Nuageux. Je rédigeais enfin les dernières lignes d'un rapport de mission que je mis au dessus de ma pile de dossier avant de le refermer. Mon regard suivit le mouvement de mes mains puis arriva sur l'horloge. Mon dieu ! Il était déjà 7h40 ! J'emportais avec moi le porte-dossier en courant vers mon bureau. Je surgis dans la pièce ou je posais toutes la paperasse sur mon bureau. Je reprenais ma course vers le Mont Nuageux. Une fois arrivé au sommet en haletant je me demandais quel impression donnais-je. Je leurs parlais tout en reprenant ma respiration :

- " Excuser-moi de mon retard, mais le temps passe vite lorsqu'on à a faire ! "

Ils hochèrent la tête en signe de compréhension. Une fois fait je leurs demandais ce qu'il avaient trouvés. Ils me disaient que les rapports ayant un lien avec l'ancien Raikage était nombreux mais seulement un ou deux m’intéresserait. L'un d'entre eux me les tendit, je les prit et lut rapidement leurs titres et leurs sommaires. Lorsque je vis "Conseil des kages", je leur fit signe de se retirer. J'accompagnais ce geste avec ces paroles:

" - Bon travail, vous pouvez disposez jusqu'à nouvel ordre, reposez-vous bien. "

Je pensais ainsi me faire pardonner de mon retard, de plus je sentais que j'aurais bientôt besoin d'eux, il fallait donc qu'ils soit en pleine forme. Je m'assis comme à mon habitude sur la pointe du pic, les jambes en l'air quelque part au sommet du Mont Nuageux. J'ouvris alors ce dossier et le dévorais des yeux.

J'y découvrais des choses passionnante. En effet il semblait que l'ancien Mizukage semblait faire des recherches que les autres Kages n'appréciaient guère. Finalement ils décidèrent de condamner ses recherches en emprisonnant le "Vent Saint" comme il était parfois appelé. Sans doute à cause de sa tendance à parcourir le monde et de son rôle de Kage. Mais le nomade se réfugia alors dans un monde ou personne ne pouvait le rejoindre... A la fin du dossier se trouvait une note, je reconnus l'écriture de mon prédécesseur. Je lus alors dans ma tête ce qui était écrit.

" Note : Le Mizukage semble être au courant de quelque chose que tout le monde ignorait à part lui. Je pense qu'il s'agit de la "Haine" puisque ses recherches semble être en rapport avec. Malheureusement il en parla comme il ne fallait pas en ce monde, il en parla comme d'une guerre. Les Kages voulaient donc que cette histoire ne s'ébruite pas. Je compris que c'était une menace mais ne voulant pas être accusé de ramener la guerre comme lui, je ne pus le soutenir. De plus le pays de la Foudre ne voulait pas d'une guerre ou que leurs relations avec les autres pays se dégradent. A cause de ceci, je donna raisons au verdict qu'était d'emprisonner Ikishi Nimura en ayant à l'esprit d'en apprendre un peu plus sur ses découvertes en lui rendant visite. J'aurais pus peut-être ainsi le libéré par la suite avec de bons arguments et la bonne façon d'en parler. Malheureusement je ne pus le faire puisque l'ermite se réfugia dans un autre monde. "

Lorsque j'eus fini de lire, plusieurs questions se bouscula dans ma tête. Le Raikage pensait-il que ses recherches pouvait l'aider à éliminé " La Haine " ? Qu'est-ce le Mizukage avait à caché ? Mais qu'était-ce que " La Haine " ?
Même si tout était incertains, il fallait que je sache. J'aurais bien voulu envoyer des équipes de recherche pour trouver Ikishi Nimura, mais cet homme était introuvable.

Je me souvins alors du retour de quelques ANBU envoyé en mission par le défunt Raikage. Ils avaient assistés à une scène ou le Kazekage et et ses hommes cherchaient quelques chose. L'un d'entre eux avait entendus " la salle du conseil des Kage ", mais mes ANBU n'en savaient pas plus n'ayant pas reçu l'ordre de suivre le nouveau Kazekage. Peut-être en savait-elle plus que moi... Je devais donc lui parler. Mais pour le moment l'ermite des faucons occupait mes pensées. C'est alors que je me rappelais de cette statue de faucon à quelques mètres d'ici derrière un énorme rocs qui menait à un long couloir de terre. Je contourna ce morceau de pierre, traversa le tunnel et arriva dans une " salle " illuminé par d'étrange rayon de soleil. Ceux-la prenaient la forme des trous du plafond ou plutôt de la roche.

Je m’arrêtais devant la statue qui me fessait toujours autant d'effet tellement qu'elle était spéciale. De plus elle était gravé d'une inscription : "L’âme maintenant descellée se devra d'être rappeler de son monde par la foie." Cette phrase suscitait ma curiosité et j'avais développé de nombreuses théorie en 1 ans. Ma principale était une énigme laissé par le Mizukage, ermite des faucons, ou bien par le Rikudo lui-même ! Pour moi elle avait un double sens et renfermait les secrets suivants ; comment pénétrer ce monde de faucon ou un moyen d'affaiblir " La Haine " . Je remontais par le petit passage dont moi seul et quelques personnes importante du village connaissaient pour monter au sommet. Je vins m’asseoir sur un pic, les jambes dans le vide lors du crépuscule du soir. Je restais ainsi dans mes pensées pendant un long moment. Je ne pouvais faire ça qu'à un seul endroit au monde, et c'était le sommet du Mont Nuageux...J'en vins à la conclusion que tout était liée, je ne savais pas encore comment, mais j'allais le découvrir !


Revenir en haut Aller en bas

Les Pensées et Quete du Raikage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Shinobi Destiny :: Entrer dans l'aventure... :: Kumogakure no Satô :: Mont nuageux-